Accueil Guerre en Ukraine

L’armée russe coincée du «mauvais» côté du fleuve Dnipro après de lourds bombardements ukrainiens

Les forces armées ukrainiennes progressent dans l’est et dans le sud, où plusieurs zones stratégiques sont retombées aux mains de Kiev. Après d’intenses combats dans le sud du pays, l’Ukraine y a enregistré mardi la percée la plus importante depuis le début de la guerre.

Temps de lecture: 2 min

Les forces ukrainiennes ont percé les positions russes dans le sud du pays, tout en parvenant à étendre leur offensive dans l’est. La percée dans le sud est la plus importante depuis le début de la guerre : plusieurs villages situés le long du fleuve stratégique Dnipro sont retombés aux mains des Ukrainiens lundi. C’est ce que rapportent des sources ukrainiennes et un dirigeant installé par les Russes.

D’après nos confrères du Nieuwsblad, les forces armées ukrainiennes ont rendu hors service les deux seuls ponts qui traversent le fleuve Dnipro, rendant la situation plus difficile encore pour les Russes désormais bloqués du « mauvais » côté du cours d’eau.

La situation se complexifie car les Russes, coincés sur la rive ouest, doivent désormais acheminer leurs armes et ravitaillements par des bateaux et via des pontons construits rapidement. Malgré ces difficultés, l’armée russe est contrainte de résister. Vladimir Poutine ne voulant pas céder la ville de Kherson, ville d’une province dont il vient de signer l’annexion.

À lire aussi Russie: opposés aux généraux, les seigneurs des milices sont tentés par le coup d’Etat

AFP_32KN4XD-1.retina.jpg

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lilien Raymond, mercredi 5 octobre 2022, 14:43

    C'est une invasion inacceptable du territoire sacré de la Sainte Russie du tsar Poutine !

  • Posté par Van Oystaeyen Damien, mercredi 5 octobre 2022, 11:04

    Je ne comprends pas cet article. Il présente la situation à Kherson comme nouvelle alors que cela fait plus de deux mois qu'une grosse partie de l'armée russe est coincée sur la rive Ouest avec les ponts détruits. Il n'a pas fallu une révélation du Niewsblad pour apprendre cela... L'offensive ukrainienne dure depuis un mois et est systématique face à des positions puissamment défendues. La percée d'hier préjuge d'un effondrement inévitable du front du fait de l'impossibilité pour les russes de ravitailler.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mercredi 5 octobre 2022, 10:04

    Des troupes coincées au bord d’un fleuve, une ville qu’un dictateur refuse de céder… un Stalingrad a l’envers?

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une