Accueil Guerre en Ukraine

De nouvelles sanctions occidentales contre la Russie après l’annexion des régions ukrainiennes

Les ambassadeurs des 27 Etats membres de l’UE se sont réunis et mis d’accord ce mercredi, à propos d’une nouvelle série de sanctions contre la Russie. Cette décision survient peu après l’annexion russe des quatre régions ukrainiennes.

Temps de lecture: 2 min

Les ambassadeurs des 27 Etats membres de l’UE ont atteint mercredi un accord pour imposer une nouvelle salve de sanctions à la Russie, à la suite de la récente annexion par Moscou de plusieurs régions ukrainiennes. Il s’agira du 8e «paquet» de sanctions européennes visant Moscou.

Il sera adopté par procédure écrite dans les prochaines heures, puis les sanctions seront publiées en détail, jeudi, au Journal officiel de l’UE pour entrée en vigueur immédiate.

La présidence tchèque du Conseil de l’UE évoque notamment via Twitter une nouvelle interdiction de fournir des services légaux, IT ou d’ingénierie aux entités russes.

Le nouveau train de sanctions qu’avait proposé la Commission européenne fin septembre comprend aussi un plafonnement du prix du pétrole russe. Le principe de cette mesure avait été décidé au niveau du G7, mais éveillait des réticences chez certains États membres, alors que les sanctions nécessitent l’unanimité. Une semaine après l’annonce de la Commission, cette unanimité a été trouvée, mais les détails concrets (le prix de plafonnement, notamment) devraient encore être fixés.

Il y aura également de nouvelles interdictions d’importation de produits russes (pour une valeur de 7 milliards d’euros selon la Commission), mais qui n’incluent pas les diamants, malgré les appels en ce sens.

À lire aussi Russie: opposés aux généraux, les seigneurs des milices sont tentés par le coup d’Etat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, samedi 8 octobre 2022, 9:03

    Il faudrait aussi commencer à sanctionner les sociétés commerciales à capitaux russes en UE. Car par ce biais, nombre d'oligarques échappent aux sanctions occidentales. Je suis bien conscient que c'est plus facilement dit que fait. Mais cela vaut la peine de l'envisager.

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , mercredi 5 octobre 2022, 17:04

    Quelques indices parmi d'autres prouvant que l'économie russe commence à souffrir sérieusement du fait de l'effet dévastateur des sanctions, contrairement à ce que prétend la toute puissante machine de propagande russe qui tourne sans relâche pour tenter de peindre un tableau fictif de stabilité économique. La valeur réelle du rouble s'est effondrée par rapport au dollar, en effet direct des multiples sanctions. La monnaie russe est actuellement surévaluée artificiellement par le pouvoir pour tenter de masquer auprès de la population le réel impact de ces sanctions internationales. Ces dernières ont en outre entraîné un véritable exode d'entreprises dont plus de mille sociétés étrangères. Les importations ont brutalement chuté de 50%, y compris celles venant de Chine. Les dépenses de consommation de la population se sont elles aussi effondrées. Une fuite importante de centaines de cerveaux russes a été constatée, des intellectuels et des travailleurs de haute qualité. La pénurie de pièces de rechange en tous domaines est également constatée, en particulier celles de haute qualité technologique nécessaire par exemple à l'aviation ou au secteur militaire et qui sont d'habitude fabriquées hors de Russie. En conclusion, il est indéniable qu'à tous les niveaux de l'économie russe celle ci vacille sérieusement sous l'effet des sanctions internationales de plus de 30 pays et qu'elles constituent un levier qui joue un rôle important quant à l'issue de cette guerre. Le nier relèverait de l'absurde. Qu'elles ont un impact également sur nous ne doit pas non plus être nié assurément. Mais face au danger impérialiste russe il fallait y avoir recours.

  • Posté par Dumont Alexandre , mercredi 5 octobre 2022, 14:50

    Encore des sanctions stupides qui ne serviront à rien, alors que la situation actuelle en Europe est totalement imputable aux dirigeants de l'UE qui ont aveuglément acceptés des diktats écologistes ayant menés à notre dépendance énergétique envers la Russie. Bannir les moteurs thermiques, imposer les véhicules électriques sans avoir la sécurité énergétique , et surtout s'être livrés pieds et poings liés à un fournisseur "inamical" constitue une erreur capitale que nous paierons bientôt très cher.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 5 octobre 2022, 18:15

    Dumont, Devos, Vador, Z, et quelques autres en ont décidément des éléments de langage pro-Kremlin à nous délivrer.

  • Posté par Vador Dark, mercredi 5 octobre 2022, 13:11

    S'il y a une bonne chose dans cette affaire, c'est que toutes ces décisions incroyablement stupides qui provoquent un effondrement de l'économie européenne vont aussi probablement provoquer une implosion de l'Union Européenne.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une