Accueil Monde Union européenne

Agiter la menace terroriste pour pousser à voter «non» au Brexit

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, a mis en avant le rôle « crucial » de l’Angleterre dans l’UE en matière de lutte contre le terrorisme et l’immigration illégale.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 2 min

« N ous sommes confrontés à des défis sécuritaires sans précédent  ». À la veille du référendum sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, a agité le spectre de la menace terroriste pour pousser les Britanniques indécis à voter « non » au Brexit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs