Accueil Belgique Politique

Wallonie: zones de secours et zones de police appellent le fédéral à l’aide

Les dépenses de personnel représentent plus de 80 % des budgets. Les indexations successives imposent des efforts inédits. En plein conclave, les pouvoirs locaux veulent être davantage soutenus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

En vue du conclave budgétaire fédéral, l’Union des villes et communes de Wallonie a fait part de son inquiétude dans un courrier adressé à Annelies Verlinden, la ministre de l’Intérieur, avec copie aux autres ministres du gouvernement. Les municipalistes n’y vont pas par quatre chemins : ils parlent de « catastrophe financière au cours des tout prochains mois ».

Mais pourquoi s’adresser explicitement à la ministre de l’Intérieur ? Les pouvoirs locaux sont globalement aux abois, ils mettent toutefois l’accent ici sur le financement des zones de police et des zones de secours : « L’explosion généralisée de l’inflation exacerbe de manière inouïe les difficultés déjà graves vécues par les autorités locales et zonales depuis plusieurs années. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Visiteur, jeudi 6 octobre 2022, 15:20

    Pas les "zones " mais les communes , qui poussent en avant les zones "exemplaires " - police, enseignement- hopitaux ....en, passant le reste de l'administration sous silence. L'indexation ne peut etre niée , mais demander à une entité ( le fédéral ) qui n'a aucun droit de regard sur les nominations et le volume du personnel de combler le budget est assez culotté. Où sont donc les coups de menton des maieurs soucieux de leur autonomie communale ?

Aussi en Politique

Info « Le Soir » Voyages du parlement wallon: les dépenses somptuaires de Marcourt et du greffier

Du 11 au 15 novembre 2021, les deux hommes se sont rendus à l’exposition universelle de Dubaï. Vol en classe business contraire au règlement wallon, hôtel à 542 euros la nuit, guide à plus de 3.000 euros, le coût total du voyage est estimé à 19.000 euros d’après les documents obtenus par « Le Soir ». Et c’est loin d’être le seul voyage...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs