Accueil Société

La génération #MeToo a changé le visage du féminisme

Le mouvement #MeToo s’inscrit dans la longue histoire du féminisme, dont il renouvelle la mobilisation. Jeune, connectée, inclusive, la nouvelle génération se réapproprie son héritage féministe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

L’année 2017 a fait face à une explosion. #MeToo a envahi l’espace médiatique et fait éclater dans sa déflagration un renouveau de la mobilisation féministe. On avait rangé le féminisme au rayon des ringardises. Elles sont désormais des millions à écrire « sororité » sur les réseaux sociaux et à crier en chantant aux manifestations du 8 mars qu’elles sont « féministes, fortes, fières et en colère ». Oubliez les « mal baisées », hystériques castratrices, le féminisme a changé de visage : il est dans l’air du temps, inclusif, pop et se vend. Le terme est aujourd’hui autant (ré)approprié par les jeunes générations que par la culture et les grandes marques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 9 octobre 2022, 16:33

    On dirait maintenant ce "deuxième visage" que les mamans recommandent à leurs enfants de ne pas oublier de laver aussi.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs