Accueil Monde Union européenne

Plafonnement des prix du gaz: la Belgique a rédigé une proposition pour la Commission

Tinne Van der Straeten n’en démord pas : un plafonnement général des prix du gaz est l’option à suivre, par l’Union européenne. Avec les ministres de l’Energie italien, polonais et grec, elle en a défini les points clés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Vendredi 30 septembre, 16 heures. Le Conseil des ministres européens de l’Energie s’est conclu sur un certain flou : la Commission doit revenir avec des propositions pour faire baisser les prix du gaz. Lesquelles et quand ? C’est tout sauf clair. Pas de quoi satisfaire les quinze pays européens qui plaident pour un plafonnement général des prix du gaz. En tête desquels la Belgique et l’Italie, dont les experts repartent aussitôt en réunion pour travailler, de leur côté, à cette mesure qu’ils réclament depuis plusieurs mois. Rejoints par la Pologne et la Grèce. A eux quatre, ils forment ce que Tinne Van der Straeten (Groen), la ministre belge de l’Energie, appelle le « cockpit ». Qui se fait fort de vaincre les réticences, patentes, de l’exécutif communautaire. Et de le convaincre, mesures concrètes à l’appui. Elaborées en concertation avec d’autres Etats membres demandeurs, elles ont été envoyées, ce jeudi, au Berlaymont.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 6 octobre 2022, 23:29

    Cela ne semble pas raisonnable … seule l’Europe a une dépendance aussi forte du gaz, particulièrement pour produire de l’électricité. S’articuler sur ce dernier point conduit à favoriser charbon et nucléaire car le renouvelable n’est pas constant et prévisible. Alors … articuler une régulation sur la consommation des particuliers serait plus séduisante mais contraire aux conceptions dogmatiques de Tinne…. Et viser plus large serait causer des risques graves de pénurie …. C’est peut-être aussi dans ses objectifs cachés … et çá, c’est crédible !

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 6 octobre 2022, 22:34

    Et avec le nouveau komplot des Russes à l'OPEP+ ; il devient URGENT que les Européens s'affranchissent des énergies extérieures ! Nous DEVONS lancer en URGENCE nos nouvelles centrales tout azimut (Éolien; P-V; Nucléaire; Hydraulique; Hydrogène vert; etc; etc; etc .). STOP aux dépendances extérieures et aux chantages.

  • Posté par Z pour Zorglub, jeudi 6 octobre 2022, 20:18

    Tout est dans la conclusion. L’europe veut mais l’europe n’est ni fournisseur ni le seul acheteur. Donc il faudra « convaincre » les producteurs algériens, américains, norvégiens, qataris etc de vendre à un prix inférieur au marché. Non-sens économique absolu qu’un étudiant en première année remarquerait aussitôt mais’ pas pour l’europe qui surévalue son pouvoir d’inflexion. « Nous sommes dans le camp du bien donc faites nous un prix » Ils vont droit au middle finger comme l’accord sur le pétrole entre la russie et l’arabie saoudite il y a quelques jours.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs