Accueil Société

Procès du 22-Mars: un nouveau box unique disponible mi-novembre

Temps de lecture: 2 min

La date de reprise du procès des attentats de Bruxelles se précise ! Le Service public fédéral (SPF) Justice a assuré jeudi qu’il remettra le palais « Justitia » à Haren, dans les anciens locaux de l’Otan, à disposition de la cour d’assises le lundi 14 novembre. La cour d’appel de Bruxelles planche dès maintenant sur une date de reprise du mégaprocès : il faut en effet relancer une procédure de convocation du jury. Près de 800 citoyens à convoquer par exploit d’huissier, une logistique d’une grande lourdeur. Mais le procès devrait bien reprendre mi-novembre. Alors qu’il devait initialement reprendre le 10 octobre, le SPF Justice avait indiqué qu’il ne pouvait pas réaliser les travaux de démontage des box des accusés à temps. Des box individuels, fermés, qui avaient suscité l’ire des avocats de la défense. La présidente avait estimé le 16 septembre qu’ils enfreignaient effectivement l’article 6 de la Convention européenne des droits de l’Homme, sur le droit à un procès équitable. Et avait ordonné leur démontage. Des travaux impossibles à conclure à temps.

Des victimes représentées par l’association Life4Brussels ont regretté jeudi avoir appris la reprise probable mi-novembre du procès par un… tweet : « La manière de procéder démontre que ce procès n’est pas pris au sérieux », regrette une victime citée par l’association.

À lire aussi Attentats de Bruxelles: enquête sur la mécanique de l’horreur

Le SPF Justice a prévu un nouveau box unique à tous les accusés. Fortement inspiré de l’expérience du procès des attentats de Paris, ce box présentera deux ouvertures permanentes dans la partie vitrée à l’avant : au niveau des visages des accusés en position assise – pour échanger avec leurs avocats – et en position debout – pour parler à la salle. Ce nouveau dispositif va représenter un investissement de 235.000 euros, sachant que la première version à démonter avait coûté 250.000. Le SPF Justice affirme que « tous les matériaux retirés seront réutilisés pour la conception de projets futurs ou en cours et que les investissements seront donc rentabilisés au fil du temps ». Des sommes qui ne comprennent pas le prix de la mobilisation de policiers supplémentaires pour encadrer les détenus.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko