Accueil Société

Vers une interdiction des chaufferettes en terrasses à Bruxelles dès cet hiver?

Le ministre bruxellois de l’Environnement, du Climat et de l’Energie Alain Maron (Ecolo) souhaiterait interdire les chaufferettes en terrasses. Elles ont déjà disparu dans certaines communes de la capitale.

Temps de lecture: 2 min

Les chaufferettes qui réchauffent les consommateurs en terrasses pourraient disparaître de la capitale dès cet hiver. Alain Maron, ministre de l’Environnement, du Climat et de l’Energie (Ecolo) a fait part de son souhait de les bannir, par souci énergétique, environnemental et économique, a rapporté la RTBF.

Interrogé par le député Geoffroy Coomans de Brachène (MR) en commission environnement, l’écologiste a assuré que « l’incidence environnementale et énergétique des terrasses chauffée (était) à prendre au sérieux ». « L’une des mesures proposées dans la décision gouvernementale consiste à interdire l’utilisation des chaufferettes dans l’espace public », a-t-il déclaré.

Cette interdiction permettrait à la fois de faire des économies d’énergie, mais aussi d’éviter la concurrence entre les établissements qui proposent une chaufferette et ceux qui n’en possèdent pas. « Cela permettrait de garantir une uniformité des règles, une égalité de traitement du secteur horeca entre les différentes communes, ainsi qu’une meilleure lisibilité de l’information pour les citoyens », argumente Alain Maron. En effet, certaines communes comme celles de la Ville de Bruxelles, de Jette, d’Ixelles ou de Woluwe-Saint-Lambert interdisent déjà leur utilisation.

L’objectif est d’adopter un règlement commun dès cet hiver. Une décision accélérée par le contexte actuel. « Au début du mois de septembre, le gouvernement bruxellois a adopté des mesures additionnelles pour contribuer aux engagements européens de réduction de la consommation et agir sur ces prix élevés de l’énergie. En complément des mesures liées à l’exemplarité des pouvoirs publics, au travers de deux circulaires – une pour les pouvoirs régionaux, l’autre pour les pouvoirs locaux –, le gouvernement a acté le lancement de consultations et de concertations sur plusieurs mesures de sobriété visant à économiser l’énergie », explique Alain Maron. « Dans ce contexte, l’incidence environnementale et énergétique des terrasses chauffées est à prendre au sérieux. Ainsi, l’une des mesures proposées dans la décision gouvernementale consiste à interdire l’utilisation des chaufferettes dans l’espace public. »

À lire aussi Les terrasses à Bruxelles: chauffera ou chauffera pas cet hiver?

Avant que la Région bruxelloise prenne une décision, place à la concertation. Elle est en cours entre Brupatners (Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale) et le secteur Horeca. Le gouvernement tranchera après la concertation. Brupartners devrait « bientôt » faire part de ses conclusions.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par collin liliane, jeudi 6 octobre 2022, 23:19

    Il était temps d'arrêter ce gâchis.

  • Posté par NICODEME CLAUDE, jeudi 6 octobre 2022, 19:39

    Je ne comprends pas comment on peur encore poser la question (voir le ? dans le titre). Surtout que pour la plupart des gens qui veulent rester en terrasse, la raison est la cigarette !!! Il faudrait insérer dans le prix des cigarettes tous les frais médicaux générés par cette addiction.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 6 octobre 2022, 20:43

    En même temps on conserve la patinoire…

  • Posté par VAN HOOSTE Christian, jeudi 6 octobre 2022, 19:37

    J'ai envie de dire " Enfin ! " car je n'ai jamais compris une telle aberration, chauffer l'extérieur.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko