Accueil Culture Musiques

Nemanja Radulovic: «Plus le temps passe, plus j’ai envie de faire la musique qui me parle»

Le violoniste franco-serbe est en concert avec le Belgian National Orchestra ces vendredi et dimanche. Il sort aussi « Roots », un nouveau disque humain et personnel.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

On le surnomme souvent la « rock star du violon ». Nemanja Radulovic est en effet une personnalité flamboyante, virtuose, inclassable. A l’aise aussi bien sur la scène du Carnegie Hall ou de Bozar que dans le fauteuil rouge de Michel Drucker dans Vivement dimanche ou à la table de C à vous avec Anne-Elisabeth Lemoine.

Un artiste profondément humain surtout, à la fois remarquablement doué et attachant, qui se nourrit des expériences de la vie et des choses qui l’entourent. Né en Serbie en 1985, Nemanja Radulovic a grandi dans un pays en guerre avant de s’exiler pour étudier en Allemagne puis en France où il vit toujours aujourd’hui (il est désormais franco-serbe). Viendront ensuite la reconnaissance, les prix (une « Révélation internationale de l’année » aux Victoires de la musique classique en 2005 notamment), les collaborations prestigieuses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs