Accueil Culture Livres

Hubert Haddad: «Le roman, c’est l’invention du roman»

Avec « L’invention du diable », Hubert Haddad ressuscite Papillon de Lasphrise pour le rendre immortel. Un roman picaresque dans une langue expressive. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

L’invention du diable. Hubert Haddad. Zulma. 320 p., 21,70 €, ebook 12,99 €

Marc Papillon de Lasphirie a fait un pacte avec le diable : tant que ses Poésies n’auront pas accédé à la postérité, il ne pourra goûter le repos éternel. C’est sa malédiction. Cet homme d’épée qui a bourlingué dans les batailles n’avait d’amour que pour sa poésie. Et comme il est né en 1555… Il a donc parcouru les siècles et connu la cour de Louis XIV comme le sulfureux marquis de Sade, Napoléon comme la Commune et la Gestapo. Et cherché une femme aussi, la seule, la même, qu’il espère toujours retrouver. C’est un roman époque et picaresque, fantastique aussi bien sûr. Romanesque au superlatif. Ecrit dans la langue drue et colorée du XVIe siècle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs