Accueil Monde États-Unis

Pétrole: un camouflet dramatique pour Joe Biden

La décision de l’Opep est un camouflet dramatique pour le président américain, qui croyait avoir apaisé ses relations avec l’Arabie saoudite en juillet et noué un compromis stratégique pour juguler l’inflation, tout en coupant l’herbe sous le pied de la Russie. L’isolement de celle-ci est rompu par les autres producteurs mondiaux d’hydrocarbures, soucieux de restaurer leurs marges.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

La colère gronde à Washington, après la décision par l’Opep+ (13 membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, plus 10 autres pays producteurs dont la Russie), mercredi, de réduire la production de pétrole à hauteur de deux millions de barils au mois de novembre. Celle-ci, note David Sanger dans le New York Times, « grève sévèrement les efforts du président Biden pour éviter une hausse des prix du gaz en amont des élections de mi-mandat (8 novembre), tout en minant ceux visant à contenir les recettes tirées de la production de pétrole par la Russie, qui s’en sert pour financer sa guerre en Ukraine ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par SPREUTELS Willy, vendredi 7 octobre 2022, 12:52

    Rien d'anormal si on considère l'effet à venir des mesures de réduction de la consommation de produits pétroliers annoncée urbi et orbi.

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 7 octobre 2022, 12:36

    Encore une autocratie à laquelle on est reliée pour des questions énergétiques! La seule solution consiste à nous en rendre INDÉPENDANT (Eolien; P-V; Nucléaire; Hydro; etc; etc ; ) : les sources ne manquent pas ... seules les volontés politiques sont faibles en Occident ! (appât de l'argent facile ?). Mais voilà où ça nous mène de faire confiance à ces salopards comme Poutine; MBS; le Mollahs; etc ...

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 7 octobre 2022, 12:39

    mais MBS oublie qu'en singeant Poutine ... il se tire une balle dans le pied car la récession qu'il va engendrer mènera automatiquement a lui acheter encore MOINS de pétrole ! Quel con !

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 7 octobre 2022, 9:11

    Biden mendie des faveurs auprès de producteurs dr'états totalitaires (Arabie Saoudite, Venezuela quand ce n'est pas l'Iran) plutot que d'obliger la toute puissante EPA (Environment Protection Agency) de délivrer les permis d'exploitation de réserves encore considérables sur le sol, américain. Ou nous mène. l'idéologie...

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 7 octobre 2022, 18:01

    Stordiau. Si le troll se caractérise par des logorrhées monomaniaques, répétitives et assaisonnées d'insultes, pas de doute: vous en êtes un.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs