Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Battu par West Ham, Anderlecht a manqué de réussite mais n’a pas démérité

Malgré une bonne prestation d’ensemble, le Sporting d’Anderlecht a été battu par West Ham (0-1) lors de la troisième journée de Conference League. Anderlecht reste deuxième de sa poule et pourra bâtir son futur sur cette prestation face aux Hammers.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Serge Gainsbourg et Jane Birkin chantaient « 69, année érotique ». À Anderlecht – West Ham, la minute 69 a été synonyme de tournant du match. Le moment choisi par David Moyes pour faire un triple changement et mettre sur le terrain le trio Rice-Paqueta-Scamacca. Ou en d’autres termes : le joueur ayant la plus grosse valeur du noyau de West Ham (80 millions) et les deux achats estivaux les plus onéreux pour près de 100 millions d’euros. Dix minutes plus tard, le Brésilien servait l’Italien et l’action se terminait au fond des filets. « C’est frustrant », estime Felice Mazzù. « Alors qu’on a bien défendu vers l’avant durant le match, on a fait des erreurs sur ce but. On aurait dû être plus agressif comme on l’a été le reste de la rencontre où on a aussi répondu dans l’intensité, l’organisation et l’envie. » Mais au-delà de ses ingrédients primordiaux aux yeux du coach carolo, la loi d’un football ploutocratique a encore frappé. Dur pour Anderlecht. Très dur même pour un Sporting qui n’a jamais démérité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs