Accueil Économie Mon argent

Chauffage collectif: comment les frais sont-ils partagés?

De nombreux immeubles, notamment bruxellois, ne possèdent qu’un seul chauffage pour tous les appartements. Et donc qu’un seul compteur de gaz. Comment répartit-on dès lors la facture d’énergie ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

A Etterbeek, dans cet immeuble de 70 appartements, on partage plusieurs commodités. L’eau froide, l’eau chaude, mais aussi le chauffage. C’est d’ailleurs dans les sous-sols des lieux que se trouve la chaudière commune, au gaz. Et un peu plus loin, le compteur, unique et commun lui aussi pour tout le monde. « Nous n’avons pas de chiffres, mais c’est un cas de figure qui est très courant à Bruxelles », pose d’emblée Sibelga, le gestionnaire des réseaux de distribution d’électricité et de gaz dans la capitale. Sandrine Galet, à la tête du syndic qui gère cet immeuble, mais aussi vice-présidente de l’IPI (Institut professionnel des agents immobiliers), acquiesce. « C’est le cas dans 60 à 70 % des immeubles que nous avons en gestion. Parfois, c’est une chaudière au mazout. » Un chauffage pour tout le monde, ça veut dire aussi une seule facture. Comment la divise-t-on ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mon argent

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs