Accueil Culture Arts plastiques

Miró: un faux naïf nourri de tout l’art du monde

A Mons, le Bam présente la première grande exposition consacrée à Miró en Belgique depuis… 1955. Si bon nombre de ses toiles sont connues dans le monde entier, ce parcours permet de découvrir les fondements son œuvre et sa force toujours intacte.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

Des traits, des points, des ronds de couleurs, d’étranges petites cosmogonies colorées… L’univers de Joan Miró a fait le tour du monde, séduisant les publics les plus variés et faisant s’esclaffer ceux qui persistent à penser que « mon fils peut le faire en 5 minutes ». Les uns comme les autres auront de quoi s’en mettre plein les yeux avec l’exposition qui démarre ce samedi au Bam de Mons sous le titre Joan Miró. L’essence des choses passées et présentes.

On y retrouve bien sûr ces toiles abstraites colorées et dépouillées qui ont fait sa réputation. Mais on découvre aussi toutes les autres facettes de son talent. Et surtout, les racines de l’artiste, les influences qui ont donné naissance à ses créations et lui ont permis de devenir l’un des artistes majeurs du XXe siècle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Propronet Juste, samedi 8 octobre 2022, 8:12

    Miro:  Qui voit mal, myope, qui ne voit rien, aveugle ; qui ne fait pas attention

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs