Accueil Économie

Le rapport du médiateur se montre assez critique sur la SNCB

En 2015, le médiateur a reçu 6.188 plaintes, dont 2.129 ont donné lieu à un dossier. Les retards restent au centre des reproches. Mais aussi le supplément pour le tarif à bord.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Malgré l’amélioration de la ponctualité moyenne, les retards restent au centre des plaintes déposées au service de médiation pour les voyageurs ferroviaires, qui vient de publier son rapport 2015. Sur les 6.188 plaintes et les 2.129 dossiers ouverts, avant tout néerlandophones (83 % des plaintes, 74 % des dossiers), 623 concernent des retards. «  Ces plaintes concernent tant les retards eux-mêmes que le système de compensation mis en place pour indemniser les voyageurs qui en sont victimes  », précise le rapport. Avec une petite tendance concernant le second cas : le service de médiation reproche en effet à la SNCB d’avoir mis en place un système de compensation de plus en plus complexe qui incite les gens à ne presque plus se plaindre «  des retards qu’ils subissent mais de la difficulté de la procédure mise en place et de son application toujours plus restrictive. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs