Accueil Culture Musiques

Neil Young, le solitaire indestructible

Le chanteur canadien sera au Sportpaleis d’Anvers, ce vendredi 24. Jour de sortie d’un nouvel album live.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Il n’y a pas d’âge pour aimer Neil Young. Quel Neil Young d’abord ? Le folkeux de Buffalo Springfield, de Crosby, Stills, Nash & Young et de Harvest  ? Le countryman de Old Ways  ? Le nostalgique rockabilly de Everybody’s Rockin’  ? Le rockeur fulgurant de Ragged Glory et, mieux encore, d’A rc/Weld qui sentent la poudre et la foudre et ont durablement marqué rockeurs en herbe du mouvement grunge davantage que ses chemises à carreaux de bûcheron mal dégrossi ? L’expérimentateur électro incompris de Trans  ? Le tendre amoureux acoustique de Comes A Time  ? Le rebelle au grand cœur de Monsanto Years et Earth, ses deux dernières livrées ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs