Accueil Léna

De Grozny à Marioupol, le jeu dangereux du tonitruant Ramzan Kadyrov

Omniprésent sur la scène politique et médiatique, celui qui se présente comme le « meilleur fantassin de Poutine » a des raisons de craindre la tournure des événements en Ukraine.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

On l’a aperçu au Kremlin, les yeux brillants de larmes, lors de la cérémonie d’annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes. On l’a vu la semaine dernière à Grozny, sa capitale, recevoir avec fierté le diplôme de « personnalité la plus sanctionnée au monde » délivré par le « livre russe des records », sorte de Guinness Book à la sauce Stroganoff. On l’a surtout entendu, le 1er octobre, s’en prendre au « népotisme » présent, selon lui, dans les forces armées russes et responsable des difficultés qu’elles rencontrent sur le terrain, puis réclamer l’utilisation « d’armes nucléaires de faible puissance » en Ukraine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 18 octobre 2022, 16:37

    Je lui trouve même un air de ressemblance avec ... Mussolini !!

  • Posté par Ranwez Robert, dimanche 16 octobre 2022, 18:15

    Bref, une image amplifiée de la médiocrité russe qui n'a aucune chance de s'en sortir.

  • Posté par deghelt Rudi, mercredi 12 octobre 2022, 12:57

    il a réellement une gueule de taré.

  • Posté par eric biltiau, mercredi 12 octobre 2022, 14:52

    Pas que sa gueule.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs