Accueil Culture Scènes

Pay what you can: le pari gagnant des théâtres

Née en Angleterre, la formule s’est installée dans les théâtres belges pendant le covid. Aujourd’hui, alors que de plus en plus d’institutions adoptent cette billetterie responsable et solidaire, le « Pay what you can » apparaît comme une piste anti-crise pour soulager le portefeuille en souffrance du public.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La nature humaine est finalement bien faite. D’instinct, on pourrait croire qu’un spectateur, laissé libre de choisir combien dépenser pour une pièce, choisira forcément le tarif le plus bas. Qu’au moment de cliquer sur 7, 13, 19 ou 30 euros, peu importe son statut financier, il en « profitera » pour payer le moins possible. L’humain est pourtant loin d’être intrinsèquement radin. En ce qui concerne la culture en tout cas. C’est ce qui ressort des institutions qui ont tenté, avec succès, l’expérience du Pay what you can (« Payez ce que vous pouvez ») en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs