Accueil Économie Consommation

La PAC version wallonne, entre satisfaction et désillusion

Selon que l’on soit agriculteur ou environnementaliste, la PAC wallonne 2023-2027 n’est pas digérée de la même façon. Le fameux « green deal » serait encore bien trop gris.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

D’ici quelques semaines, la nouvelle PAC (Politique agricole commune) 2023-2027 entrera en fonction. Pour rappel, après maintes réunions et discussions en 2021 et début 2022, la Région wallonne a envoyé son plan stratégique à la Commission européenne en mars dernier et celle-ci avait adressé en retour un bulletin frappé de 210 remarques, entre décisions de fond à revoir et précisions ou clarifications à apporter.

De l’aveu du ministre régional de l’Agriculture, Willy Borsus, les discussions ont été longues jusqu’à ces derniers jours avec la Commission européenne, dont les visions « Green Deal » ne correspondaient pas nécessairement à celles souhaitées par le ministre wallon et son équipe, en termes de soutien couplé au revenu bovin notamment, une aide ciblée pour ce secteur fragile dominant en Ardenne (viandeux, mixte et laitier), mais aussi en matière de mesures pour concilier agriculture nourricière et meilleure biodiversité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs