Accueil Économie Consommation

Le Belge répare ses électros… tant qu’ils sont sous garantie

Une étude de Test-Achats et Sharepair se penche sur les habitudes de réparation des Belges. Elle constate que la garantie joue un rôle central dans le choix de réparer ou non ses appareils. Du côté du secteur, on insiste : la réparation est souvent moins onéreuse et est positive pour l’environnement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

La cafetière dépose les armes, l’ordinateur rechigne à démarrer… Si l’idée de contacter un technicien vous donne des sueurs froides, c’est que les clichés sur les services de réparation et les contrats de garantie qu’on déchiffre péniblement ont la vie dure. Pourtant, aujourd’hui, une série d’acteurs donnent une seconde vie aux électroménagers ou matériel informatique, allant du technicien de proximité au « repair café ». Au-delà des bénéfices environnementaux, la réparation reste, par ailleurs, avantageuse pour le portefeuille dans différents cas. « Avec la hausse des prix des pièces détachées et des nouveaux ordinateurs, plus de gens réparent », constate, par exemple, Oliver Olbrechts, fondateur de Mister Genius.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs