Accueil Économie Mon argent

Batterie domestique: pourquoi ce n’est pas (encore) rentable partout

Avec l’envolée des prix, la question de l’acquisition d’une batterie taraude certainement plus d’un prosumer. Ces dernières années, la technologie s’est améliorée, mais le recul reste limité. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Tout dépend de votre région.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Sur le papier, la solution semble idéale : on produit de l’électricité grâce à ses panneaux, on stocke ce qu’on n’utilise pas et on le garde pour plus tard, quand le soleil est couché. C’est ce que proposent les batteries domestiques, dont le marché se développe petit à petit, boosté par l’envolée des prix. Selon les experts, elles permettraient de faire grimper l’autoconsommation d’un ménage de 30 % à environ 70 %.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Deladrier-rase , lundi 17 octobre 2022, 10:17

    Les autonomes, il faudra les couper du réseau . On ne peut pas vouloir jouer cavalier seul et profiter des infrastructures financées par la collectivité quand on en a besoin. La philosophie du solaire est mauvaise depuis le début (l'éolien subsidié à mort aussi d'ailleurs) même si sans les incitants on serait encore moins loin. Si on raisonne avec une vraie volonté de verdir l'électricité, il faut obliger les compagnies d'électricité de produire un % en solaire, elles seraient ainsi obligées de distribuer les panneaux et louer les toits et pas transformer tout un chacun en producteur/fournisseur d'électricité.

  • Posté par Deladrier-rase , lundi 17 octobre 2022, 20:21

    Au prix du mazout, bonne chance avec votre groupe...et les chaudières au mazout étant dans le collimateur, j'ose imaginer que l'Etat ne laisserait pas faire. L'autonomie est illusoire, sauf batteries énormes (et encore, curieux de voir en hiver si vous produisez assez). Mais peut-être vivez vous au bord d'une rivière et que vous ajoutez une production hydraulique ;-) Ceci dit tout à fait d'accord avec les intercommunales, d'autant plus inutiles qu'avec la libéralisation la fourniture d'électricité est devenue une jungle (au moins par le passé ça garantissait un prix "honnête").

  • Posté par Fonder Daniel, lundi 17 octobre 2022, 18:13

    Culcul ... il ne s'agit pas d'autonomie mais de participer à l'équilibre du réseau par une accumulation en heure creuse et une utilisation durant les pics de consommation où même une réinjection en cas de besoin. Elia a tenu compte, avec sans doute trop d'optimisme de cet équilibrage (y compris des batteries de voitures) dans son rapport de 2021. Maintenant, si l'on joue encore avec les pieds des investisseurs, ils joueront l'autonomie avec un groupe électrogène en plus ... et les intercommunales de distribution pourront aller chercher leur argent ailleurs ....

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 16 octobre 2022, 10:33

    Bel article. Les batteries LIFEPO4 sont très bien en site autonome (off grid).

  • Posté par D Marc, dimanche 16 octobre 2022, 10:23

    Si les ménages auto-produisent 70% de la consommation et sont suivis par les entreprises, le prix de l'électricité fournie par le réseau devrait dégringoler? Quel serait le "retour sur non-investissement"? Serait-il plus rentable de ne pas investir dans des panneaux-batteries?

Plus de commentaires

Aussi en Mon argent

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs