Accueil Monde France

«Depuis des décennies, la gauche est dans le déni»

Paresse, orgueil : la gauche n’a pas fait son droit d’inventaire. D’où sa difficulté à incarner l’alternance, selon la journaliste Astrid de Villaines.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Astrid de Villaines dirige le service politique du Huffington Post. Dans son dernier livre, Les sept péchés capitaux de la gauche (JC Lattès), elle analyse les causes qui, depuis des décennies, ont affaibli la gauche.

Vous datez l’origine de la crise de la gauche à 2002, lorsque Lionel Jospin est balayé de la présidentielle par Jean-Marie Le Pen…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs