Accueil Planète Biodiversité

Pays-Bas: l’orque échouée sur une plage de Zélande est finalement décédée

L’orque qui s’est échouée vivante à deux reprises samedi après-midi sur la plage de Cadzand, est morte peu avant minuit ce samedi.

Temps de lecture: 2 min

L’orque vivante qui s’est échouée samedi sur la plage de Cadzand, un village situé à l’extrémité ouest de la Zélande, aux Pays-Bas, n’a pas survécu, a communiqué peu avant minuit samedi l’organisation de défense des animaux néerlandaise, SOS Dolfijn.

« Après une courte lutte contre la mort, elle s’est endormie sur la plage. SOS Dauphin est extrêmement reconnaissant à tous les sauveteurs. Merci également pour tous les messages de sympathie », a commenté l’organisation.

Plus tôt dans la journée, la Société royale néerlandaise de sauvetage (KNRM) et SOS Dolfijn avaient annoncé que l’orque avait été remise à la mer mais s’était à nouveau échouée une heure plus tard. SOS Dolfijn avait alors pris soin de la situation.

À lire aussi Le WWF sonne l’alerte rouge pour la biodiversité mondiale

« Pas un bon signe »

Un porte-parole de l’association avait expliqué que ce n’était « pas un bon signe » que l’animal soit à nouveau échoué. Il s’agit d’un cétacé de 5,5 mètres de long mais qui peut atteindre jusqu’à 9 mètres, selon SOS Dolfijn.

À lire aussi Il est plus que temps de protéger la nature. Bientôt, il sera trop tard

Le KNRM avait dans un premier temps signalé la présence de deux orques échouées, dont une qui avait réussi à reprendre le large seule. Mais on ignore si cet animal a été aperçu uniquement au large de la côte ou si la deuxième orque s’est aussi retrouvée sur la plage.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Lefèvre Philippe, dimanche 16 octobre 2022, 14:32

    @ M. Esquenet. Le livre de Jean-Pierre Digard, "L'animalisme est un anti-humanisme" est à conseiller. On y lit que le régime nazi a été le premier à promulguer des lois fortes pour la protection des animaux. Il était notamment interdit de jeter les homards vivants dans l'eau bouillante. Quand on prend les bêtes pour des humains, on prend les humains pour des bêtes. Le régime nazi a protégé les animaux mais ...

  • Posté par Lefèvre Philippe, dimanche 16 octobre 2022, 9:28

    " l’orque échouée est finalement décédée" Le mot décéder ne se dit que des êtres humains. L'animalisme est devenu si commun dans les médias.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 16 octobre 2022, 14:09

    "Quelle est la différence entre mort et décès ? « mort » est le mot ordinaire et s'applique à tout ce qui vit ; « décès » est un terme euphémisant, signifiant à l'origine départ, et défini comme « mort d'une personne ». Ce mot n'est applicable qu'à l'Homme, il est employé dans le langage juridique, médical, administratif et en économie politique."

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 16 octobre 2022, 12:11

    *vous croyez-vous

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 16 octobre 2022, 12:11

    Décédé: "Mort. Qui a cessé de vivre. " Il n'y a que les humains qui meurent? ... Ou alors croyez-vous encore supérieur à l'animal?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Biodiversité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une