Accueil Planète Biodiversité

Turbean, la cantine saine et pas chère de l’ULB

A la Turbean, chaque ingrédient soutient une production durable et un prix juste. Le légume de saison y est le roi de l’assiette dont la viande, elle, est exclue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

La file s’allonge devant le comptoir alors que, dans les baffles, résonnent les paroles des « Corons » de Pierre Bachelet. « Allez camarades. Tous syndiqués ! », s’enflamme-t-on joyeusement en cuisine. Sur l’ardoise, un unique plat du jour, la Tur-Tatouille combinant poivrons tomates, oignons, courgettes et haricots noirs. Sain et abordable pour tous. « Ici, chaque ingrédient soutient une production durable et un prix juste », peut-on lire sur l’ardoise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 20 octobre 2022, 11:09

    Cela fait plaisir de lire que des jeunes soient aussi créatifs et enthousiastes.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 18 octobre 2022, 9:27

    Curieux quand-même cet ostracisme de la bidoche... On n'en produit pas en Belgique ? La manger est-il désormais le signe d'une appartenance à une catégorie particulière de sous-développés ? Ou d'allégeance à une bourgeoisie décadente et réactionnaire ? Bon, après tout, à chacun son troupeau, hein. Herbivores contre carnivores, exit les omnivores (trop indécis ceux-là, aujourd'hui c'est blanc ou noir). Justement, on manquait de rasions de se faire ch .... les uns les autres.

  • Posté par collin liliane, mardi 18 octobre 2022, 23:03

    Il m'arrive d'en manger quand je suis invitée, afin de ne pas compliquer le travail de celle qui reçoit. Mais la nécrophagie n'est pas vraiment mon truc.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 18 octobre 2022, 16:40

    Collin. Bon, si vous y tenez. Alors, j'aime manger les cadavres. De temps en temps. Vous devriez essayer, je pense.

  • Posté par collin liliane, mardi 18 octobre 2022, 16:22

    Votre steak est bien le cadavre d'un boeuf. L'Homme est un charognard.

Plus de commentaires

Aussi en Biodiversité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs