Accueil Le frigo des Belges

Le frigo des Belges: comment la campagne nourrit la ville grâce aux ceintures alimentaires

Présentes à Liège, Namur, Charleroi et Tournai, les ceintures alimentaires sont des associations qui œuvrent en faveur des circuits courts. Leur principale mission consiste à mettre en relation producteurs et consommateurs, dans leur région respective. Focus sur la plus vieille ceinture alimentaire de Belgique : le projet Ceinture Aliment-Terre Liégeoise.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Relocaliser, démocratiser et décarbonner notre alimentation. » C’est ainsi qu’Elisabeth Gruié, chargée de communication pour la ceinture Aliment-Terre liégeoise (CALT) décrit les grands objectifs de l’association. Né en 2013, le projet propose aux habitants de la région de se reconnecter avec la production locale et favorise ainsi les circuits courts. Par ailleurs, il permet aux producteurs liégeois de se mettre au réseau avec des distributeurs de leur ville.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Le frigo des Belges

Le frigo des Belges: le porc reste la viande la plus consommée

On abat chaque mois en Belgique entre 25 et 27 millions d’animaux pour la consommation, dont une large majorité de poulets. Mais c’est le porc qui est le plus consommé en quantité. Côté légumes, le goût des Belges évolue et certains produits phares comme le chicon ou la pomme de terre perdent de leur superbe.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs