Accueil Ma Santé

Eveillé, l’esprit humain ne penserait finalement pas en continu

On s’imagine généralement que l’esprit humain ne cesse jamais de penser lorsqu’il est en éveil. La notion de « vide mental » vient cependant bouleverser cette conviction. Elle vient d’être mise en évidence par une récente étude de l’ULiège.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Visualisez un cours d’eau qui s’écoule en permanence. Cette image correspond, à peu de choses près, à la manière dont beaucoup d’entre nous se représentent notre esprit. Eveillé, une pensée en entraîne une autre, et ainsi de suite. C’est ainsi qu’on suppose généralement que l’esprit humain pense en continu. Mais une récente étude menée par des chercheurs du laboratoire de physiologie de la cognition (GIGA CRC In vivo Imaging) de l’ULiège, de l’EPF de Lausanne et de l’Université de Genève, remet aujourd’hui en question cette croyance. Leur travail vient d’être publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences et met en évidence l’existence de ce qu’on appelle le mind blanking, littéralement le vide mental. « Il s’agit d’un état mental relativement nouveau dans l’étude de la cognition spontanée », développe Athena Demertzi, chercheuse qualifiée FNRS et directrice du laboratoire de physiologie de la cognition de l’ULiège.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Van Damme Jean, lundi 24 octobre 2022, 17:14

    collin liliane : "La seule chose qui met fin à l'activité cérébrale, c'est la mort". Et encore, c'est même pas certain, y'en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 19 octobre 2022, 13:11

    Un cerveau qui serait déconnecté de toute source de sensation ou d'information arrêterait probablement de penser.

  • Posté par collin liliane, mercredi 19 octobre 2022, 13:20

    Inexact. Dans les caissons asensoriels, on continue à penser. La seule chose qui met fin à l'activité cérébrale, c'est la mort.

Aussi en Ma Santé

Ménopause: le traitement hormonal est-il une fatalité?

Lorsque surviennent les symptômes de la ménopause, un traitement hormonal peut supprimer l’inconfort des femmes. Décrié par certains, des évolutions sont à épingler en la matière. Mais des contre-indications demeurent.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs