Accueil Belgique Politique

Et chez nous? La N-VA ne veut pas d’un Belgexit

Seul le Parti populaire de Modrikamen est favorable à un référendum à la britannique. La N-VA ? Elle est nationaliste, indépendantiste flamande, mais pas anti-Union européenne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

En Belgique, pays fondateur de l’Europe, le Brexit inspire-t-il certains partis ? Les grandes formations démocratiques sont proeuropéennes. Indépendantiste, la N-VA n’est pas favorable à ce que l’on pourrait appeler un Belgexit, nous confirme Pascal Delwit, politologue à l’ULB, même si le parti nationaliste adopte une distance critique vis-à-vis de l’Union - elle n’est pas la seule.

Cela peut-il générer des tensions au sein de la majorité fédérale MR/N-VA/VLD/CD&V  ? « Je ne le crois pas, explique Pascal Delwit, et je relève qu’avec la sortie de la Grande-Bretagne, le parti de Bart De Wever perd en somme son meilleur allié en termes de politiques socio-économiques, très néolibérales, à l’échelle européenne ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs