Accueil Économie Mon argent

Intérêt croissant pour le testament: pour qui et pour quand?

L’outil a connu un regain de popularité depuis la crise sanitaire. Certaines situations personnelles, la composition du patrimoine ou encore des événements de vie vont nécessiter de coucher sur papier ses héritiers. Tout le monde n’a toutefois pas intérêt à l’utiliser.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Dans les études notariales, les clients sont de plus en plus nombreux à prendre la plume et à exprimer sur papier leurs dernières volontés. Objet de fantasmes et de croustillantes histoires à la Une de l’actualité, le testament connaît aujourd’hui un regain d’intérêt dans la population. Celui-ci est confirmé par les chiffres de la fédération du Notariat : entre 2020 et 2021, 11,2 % de testaments en plus ont été enregistrés en Belgique. La crise covid et la conscience qu’un pépin de santé est vite arrivé sont évidemment passés par là. Mais pas seulement. Aujourd’hui, les évolutions sociétales font qu’un nombre croissant de situations pousse les personnes à passer par cette étape pour planifier leur succession et déterminer qui seront leurs héritiers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Draye Jean-Pierre, dimanche 23 octobre 2022, 20:00

    Jamais autant ri ou pleuré de toute ma vie

Aussi en Mon argent

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs