Accueil Société

Neuf citoyens déposent plainte contre les trois Régions à cause de la qualité de l’air

Ils disent être malades à cause des concentrations de dioxyde d’azote et de particules fines et demandent que les législations belges soient plus strictes et se conforment aux recommandations de l’OMS.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

La démarche n’est pas banale. Ce lundi, neuf citoyens – sept adultes et deux enfants – déposent plainte, à Bruxelles, contre les trois Régions du pays pour dénoncer la mauvaise qualité de l’air qu’ils respirent en Belgique. Ils considèrent que les gouvernements régionaux manquent à leur responsabilité « de protéger la santé de la population contre les niveaux dangereux de pollution atmosphérique dans tout le pays. » Ils veulent que la justice civile reconnaisse ces manquements et « contraigne les Régions à reconnaître que leurs législations ne sont pas assez strictes. » Les neuf plaignants sont soutenus par l’organisation environnementale ClientEarth, également plaignante dans cette affaire. Le gouvernement fédéral est aussi cité à la cause.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, lundi 24 octobre 2022, 18:53

    Pour les personnes qui pensent encore que les voitures électrique utilisent un embrayage et que des freins mécanique, il faudrait se mettre un peu à jour de temps en temps et arrêter de débléter des bêtises.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, lundi 24 octobre 2022, 17:21

    Ce qui m'étonne c'est que les gens ne veulent pas admettre que l'âge moyen de vie est de loin supérieur actuellement que dans le passé. IL ne faut pas oublier que l'être humain n'est pas immortel.

  • Posté par zay sergio, lundi 24 octobre 2022, 16:49

    j'espère qu'on leur fera payer tous les frais juridiques de cette énième bouffonnade sponsorisée par les éscrolos

  • Posté par lambert viviane, lundi 24 octobre 2022, 12:35

    7 personnes sur 10 millions, cela ne représentent même pas la marge d'erreur des études faites sur les conséquences de la pollution de l'air ! Dommage que le journaliste du Soir ne relève pas cette incongruité avant d'écrire son article. En attendant, cela remplit les rubriques.

  • Posté par VERDOODT Jean-marie, lundi 24 octobre 2022, 18:17

    M. Duchateau : Il est IMPOSSIBLE de déterminer qu'une personne décède de la pollution. Et ce n'est pas parce qu'elle souffre de problèmes respiratoires que c'est nécessairement du à la pollution (prenez les fumeurs par exemple)

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs