Accueil Culture Scènes

Jacques Ancion, personnalité majeure de la marionnette belge, est décédé

Figure de la culture liégeoise, fondateur du Théâtre Al Botroûle et marionnettiste invétéré qui fit rayonner son art dans le monde entier, Jacques Ancion a définitivement raccroché ses tringles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Tchantchès est en noir. On imagine une larme discrète glisser sur le visage du garnement, flanqué, de chaque côté, d’autres pantins en bois de tilleul pendouillant dans une remise. Plus jamais Jacques Ancion ne les fera danser au bout de leur tringle. Décédé ce 24 octobre, le marionnettiste liégeois fait bien des orphelins, à commencer bien sûr par ses quatre enfants. Qui mieux que l’un deux, le journaliste Laurent Ancion, pour retracer son parcours et lui rendre hommage ? Voici le texte qu’il nous a fait parvenir :Jacques Ancion est décédé ce 24 octobre 2022. En revenant aux racines de la marionnette liégeoise, dès 1973, le montreur avait réconcilié les adultes avec l’art truculent et irrésistible du castelet. Son Théâtre Al Botroûle, bien accroché au pied de la rue Hocheporte, à Liège, avait trouvé un rayonnement dans le monde entier, prouvant que l’universel se niche au cœur du particulier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs