Accueil Société

L’exercice autour de la centrale nucléaire de Tihange n’a rien à voir avec la guerre en Ukraine

Prévu depuis un an, cet exercice permet à tous les services d’améliorer leur communication et leur coopération. Un tout nouvel outil est aussi testé pour transmettre les mesures via un smartphone.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

L’alerte a été donnée à 8 heures du matin, ce mardi. La centrale nucléaire de Tihange rejette un nuage radioactif qui se dirige vers le sud-ouest. Depuis Bruxelles, le centre de crise fédéral a informé tous les services spécialisés dans les mesures de radioactivité afin qu’ils se rendent sur place pour évaluer la situation et prendre les dispositions nécessaires pour protéger la population. Il s’agit de l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN), de la Protection civile, de la Défense, de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), du Centre de recherche belge du nucléaire (SCK CEN) et de l’Institut national des radioéléments (IRE).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs