Accueil Société

Comment la Protection civile devrait pouvoir intervenir plus vite

Une étude sur la Protection civile va être présentée ce mercredi à la Commission de l’Intérieur de la Chambre. Elle propose de revenir sur la réforme de 2019, qui avait réduit à deux le nombre des casernes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un rapport de 132 pages sur la Protection civile va faire l’objet d’une présentation détaillée en Commission Intérieur de la Chambre, ce mercredi après-midi. A la demande de la direction générale de la Sécurité civile et du SPF Intérieur, l’université d’Hasselt et celle de Liège ont mené une étude sur la Protection civile suite à la réforme de 2019, qui a réduit de six à deux le nombre de ses casernes.

Dans ce rapport que Le Soir a pu se procurer, les enquêteurs ont effectué une analyse de la qualité des services de la Protection civile et ont étudié les différents facteurs qui pourraient contribuer à une meilleure collaboration entre les services de la Protection civile et ses partenaires. Ils ont aussi effectué une étude sur la localisation des casernes des unités opérationnelles de la Protection civile. Sur certains points, le service d’intervention d’urgence s’en sort avec les honneurs mais sur d’autres, il se voit affublé d’un « peut mieux faire ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Retine Marc, mercredi 26 octobre 2022, 6:49

    ENFIN!. En effet c'était une erreur magistrale, un retour en arrière s'impose et une caserne par province c'est encore très peu! Ça coûte cher?... quand on arrive en retard et mal équipé ça coûte encore bien plus cher!!! Qui pourrait encore oser contredire que le monde a changé, mers qui montent, tornade, inondations, incendies... guerres...virus?. Pourquoi ne pas proposer aux jeunes un service à la protection civile, encadré par des spécialistes (pompiers âgés et autres). Ces jeunes seraient en réserve des professionnels en cas de gros coups durs!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs