Accueil Économie Entreprises

bpost: un audit pousse le CEO à faire un pas de côté

Dans le dossier de renouvellement de la dotation fédérale pour la distribution des journaux et périodiques, des soupçons de collusions sont soulevés. Dirk Tirez, le CEO de bpost, a dû se retirer de la gestion quotidienne jusqu’à la fin de l’enquête.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Il y a les faits et il y a le contexte. Les deux se télescopent chez bpost à propos d’un dossier épineux : la dotation fédérale pour assurer la distribution des journaux et périodiques dans les boîtes aux lettres du royaume. Les faits, d’abord. Le conseil d’administration de bpost (entreprise majoritairement publique, cotée en Bourse) a communiqué avoir entamé « un examen de conformité relatif à la concession de la distribution des journaux en Belgique. Cet examen a révélé des éléments qui pourraient indiquer des violations des codes de conduites de la société et des lois applicables. » Le CA en a donc tiré une conclusion temporaire : « Le conseil d’administration de la société et le CEO ont décidé d’un commun accord que celui-ci se retire temporairement durant l’examen. » Un pas de côté qui ne passe pas inaperçu de la part de Dirk Tirez, le CEO d’une entreprise publique qui emploie plus de 30.000 salariés en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par lambert viviane, mardi 25 octobre 2022, 19:34

    De Sutter incompétente ?

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs