Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Jan Vertonghen sur la profonde crise que traverse Anderlecht: «Oui, je me sens certainement en partie responsable»

Le Diable rouge s’est confie au sujet des récents déboirs de son club ce mardi à Saint-Nicolas-Waes, sa ville natale, où il a inauguré le deuxième Belgian Red Court, un terrain de football créé par la Fédération belge dans le Parc reine Fabiola.

Temps de lecture: 2 min

Le défenseur d’Anderlecht Jan Vertonghen s’est brièvement exprimé au sujet du malaise actuel de son club qui a conduit au renvoi lundi de l’entraîneur Felice Mazzu. « Oui, je me sens certainement en partie responsable », a-t-il commenté, ajoutant qu’il voit les choses s’arranger : « nous allons nous en sortir ensemble ». Vertonghen a fait ces déclarations mardi à Saint-Nicolas-Waes, sa ville natale, où il a inauguré le deuxième Belgian Red Court, un terrain de football créé par la Fédération belge dans le Parc reine Fabiola. Il doit réunir jeunes et moins jeunes autour du ballon rond, faciliter l’accès au football et stimuler la cohésion sociale.

Le RSC Anderlecht a licencié son entraîneur, Felice Mazzu, lundi après une série de mauvais résultats (4 défaites consécutives toutes compétitions confondues). L’équipe est actuellement 12e en championnat après 14 journées avec un bilan de 16 points. Jan Vertonghen estime qu’il est en partie responsable de la crise. « Même si je ne suis pas là depuis si longtemps (il est arrivé le 2 septembre en provenance de Benfica), et puis j’ai aussi manqué environ trois matches, je fais partie du club et je me sens certainement en partie responsable », a reconnu le recordman de sélection avec les Diables Rouges (141).

La crise est profonde à Anderlecht et le président Wouter Vandenhaute a averti lundi que les choses pourraient encore empirer. Vertonghen n’est évidemment pas heureux de la façon dont les choses se passent chez les Mauve et Blanc : « Je préférerais ne pas traverser une période comme celle-là, mais cela fait aussi partie du football. Nous y sommes et nous allons en sortir ensemble. Nous avons un très bon noyau et je suis certain que cela va marcher », se voulant optimiste.

Après Lierre, Saint-Nicolas est la deuxième ville belge à inaugurer un Belgian Red Court. Waregem, Hasselt, Lokeren, Bilzen, Hal et Genk sont les prochaines villes où il y aura un tel endroit pour la pratique du football dans un avenir proche.

Vertonghen est heureux d’être l’ambassadeur du terrain de sa ville natale. « Le football doit assumer ce rôle social. Non seulement la fédération mais aussi les joueurs doivent faire leur part pour un monde meilleur et avec ce projet, nous le faisons. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb