Accueil Économie Mobilité

TEC Charleroi: les chauffeurs votent la poursuite de la grève

Entamée il y a plusieurs jours, la grève du réseau TEC se poursuivra à Charleroi. Les chauffeurs viennent de voter et ont décidé de reconduire le mouvement.

Temps de lecture: 1 min

Les chauffeurs du TEC Charleroi ont voté mercredi matin, lors d’une assemblée, en faveur de la poursuite du mouvement de grève entamé il y a plusieurs jours. Le réseau devrait en conséquence être à nouveau perturbé mercredi.

Des chauffeurs sortis des dépôts mercredi matin ont fait état d’un vote au cours duquel 118 d’entre eux se seraient exprimés pour la poursuite du mouvement contre une centaine qui aurait fait le choix contraire.

Le mouvement, qui touche les dépôts de Jumet, Anderlues et Genson, est lié à la hausse des prix de l’énergie et aux difficultés financières que de plus en plus de citoyens rencontrent, selon le personnel du Tec. Les grévistes espèrent pouvoir mobiliser d’autres travailleurs et plus largement des citoyens autour de ces questions.

Mardi, ils se sont ainsi rendus à Couillet pour tenter de rallier à leur mouvement les travailleurs de l’intercommunale carolo de propreté Tibi.

D’après certains travailleurs, une nouvelle assemblée est programmée vendredi.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 26 octobre 2022, 17:45

    Si le gouvernement avait quelque chose dans le pantalons, tous les chauffeurs de la TEC actuellement en grève virer sans aucune son compensation !! Rien nada On ne teint pas le fou avec celui qui vous paye !!! et paye bien !!!

  • Posté par Claude , mercredi 26 octobre 2022, 12:21

    Et le public suit...

  • Posté par ~ AJD, mercredi 26 octobre 2022, 11:17

    @Eric Biltiau, parce que les politiciens sont eux mêmes infiltrés par ces syndicalistes totalitaires irresonsables juridiquement de leurs actes. La wallonie, c'est une horrible coalition PS-Ecolo-PTB... les politiciens sont les premiers à détruire la wallonie, ils sont pourris, corrompus, et profitent de l'ignorance et fénéantise des wallons. C'est dramatique. J'attends le titre "grève en front commun syndical"...

  • Posté par Sergeant Philippe, mercredi 26 octobre 2022, 11:13

    Dans cette grève, il est tout de même curieux de forcer des gens à se déplacer en voiture (avec le coût que cela entraîne) en refusant de les prendre en charge dans les transports en commun qu'ils conduisent... C'est comme si des agents de sécurité bloquaient l'aéroport de Charleroi parce qu'ils craignent de devoir changer d'employeur avec le même salaire (ce qui leut est garanti par la CCT)... Vraiment, les syndicats ont-ils perdu les pédales? Ne peuvent-ils pas expliquer à ces travailleurs qu'il existe des règles en Belgique pour exercer efficacement son droit de grève et que ces actions sauvages ont l'effet tout à fait inverse?

  • Posté par eric biltiau, mercredi 26 octobre 2022, 11:11

    Donner à ce type de grève un blanc sein pour continuer en toute impunité est totalement scandaleux et irresponsable. De plus en plus de personnes sont obligées de prendre les transports en commun faute d'argent et les voila condamnées à ne plus pouvoir aller travailler. Pourquoi nos politiciens et autres ne prennent-ils pas des mesures pour faire assurer les services que le public a le droit d'avoir?

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb