Accueil La Une Opinions

Franz-Olivier Giesbert: «Les années 70 furent l’apothéose d’une période d’abondance»

Dans « La Belle Epoque », le journaliste Franz-Olivier Giesbert fait revivre les années Pompidou-Giscard, qui suscitent de plus en plus de nostalgie en France.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 6 min

Entretien

L’an dernier, Franz-Olivier Giesbert s’est lancé dans une épatante Histoire intime de la Ve République, dans laquelle il opère un va-et-vient permanent entre les grands événements historiques français depuis 1958 et ses souvenirs personnels. Le deuxième tome, La Belle Epoque, vient de sortir, chez Gallimard. Il couvre les années 70, cette ère « Pompidou-Giscard » à la fois insouciante, bourgeoise et révolutionnaire, dont l’auteur a bien connu la plupart des acteurs, alors qu’il était journaliste au Nouvel Observateur.

Vous dites détester entendre dire « c’était mieux avant » mais il n’empêche qu’à vous lire, les années 70, « c’était le bon temps » – et vous n’êtes pas le seul à le dire. Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs