Accueil Économie Mobilité

La SNCB veut transporter 30% de passagers en plus d’ici 2032 mais devra composer avec un cadre financier serré

Plus de trains (10 %), plus de voyageurs (+30 %) mais deux années très difficiles (2023 et 2024) dans le plan stratégique du rail.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Les chiffres du conclave budgétaire à peine confirmés, Sophie Dutordoir, la CEO de la SNCB, est venue présenter le plan stratégique de son entreprise, pour les dix prochaines années, devant les députés de la commission fédérale de la Mobilité. On savait, depuis mai, que les deux sœurs du rail belge (SNCB et Infrabel) demandaient un supplément budgétaire conséquent pour ces dix années : 3,4 milliards en plus des dotations annuelles (environ trois milliards par an). On sait aussi que le conclave budgétaire a été serré pour tous les ministres et tous les partis. « Est-ce qu’on a eu plus, oui ! Est-ce qu’on a eu tout ce qu’on demandait, non ! », a résumé la patronne du rail.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Retine Marc, mercredi 26 octobre 2022, 20:47

    La SNCB ferait mieux de d'abord DIMINUER de 30% le temps de voyages entre Arlon et Oostende...

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs