Accueil Opinions Éditos

La difficile concertation autour de Good Move

Certains projets de quartiers apaisés devront certainement faire l’objet de réaménagements. Sans doute même une grande partie d’entre eux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ce vendredi 25 janvier 2022, les journalistes ont fait le déplacement en nombre à Schaerbeek. Dans la maison communale, les autorités locales présentent leur déclinaison du plan Good Move. Non sans fierté. A l’époque, ces deux mots en anglais n’évoquent encore rien aux Bruxellois. « Ce plan est important parce qu’il est ambitieux. Il l’est aussi parce qu’il est facile à mettre en œuvre », se félicite l’échevin des travaux publics, Vincent Vanhalewyn (Ecolo). Les édiles de la Cité des ânes prévoient l’apaisement de trois quartiers contigus : Azalées, Royale-Sainte-Marie, Cage aux Ours. Le projet sur la table se révèle le fruit d’un processus de concertation. Sa troisième phase a finalement déraillé lundi. Dans un climat de forte tension, les autorités ont suspendu leur plan de circulation. Le plan s’avérait certes ambitieux. Il se révèle toutefois loin d’être facile à mettre en œuvre. Le constat vaut pour ailleurs dans la capitale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Fernández de Heredia María, vendredi 28 octobre 2022, 7:14

    J ai reçu un brochure sur le blocage complet (pardon, apaisement) de mon quartier, Flagey, et j’ai été sidéré. Je ne comprennais pas comment je pourrais faire certain trajets. Je participe à une réunion en ligne et j’écris que je ne suis pas d’accord. Je ne suis pas la seule. Je parle à un échevin et il me dit que je n’ai rien compris, que le plan va améliorer ma vie. Tout simplement ils n’ont pas concerté, ils ont « expliqué » mal et notre opinion ne les intéresse pas. Il faut réduire le trafic à Bruxelles et comme ils ne peuvent pas filtrer l entrée de navetteurs par péage urban, ni supprimer les voitures énormes, ni les voitures de société, il faut décourager la conduction par le blocage totale de la ville.

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 31 octobre 2022, 2:36

    Pour Flagey, c'est épouvantable...je ne mets déjà presque plus les pieds à Ixelles, sale et décatie à beaucoup d'endroits, maintenant ce sera le boycott total, (je suis d'Uccle). Courage, battez-vous.

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 28 octobre 2022, 13:42

    Monsieur Fernández : votre témoignage accablant illustre bien les méthodes mafieuses des autorités (vertes) à l'origine de ce coup de force digne des républiques bananières ! Pauvre démocratie.

  • Posté par Jurca - Tallier , jeudi 27 octobre 2022, 16:09

    Et comme par hasard, le rédacteur Julien Thomas, bien dans la ligne éditoriale, essaie de dédouaner ses copains du parti écolo ! Et par ailleurs, il se gardera bien de signaler que le plus grand problème de sécurité routière à Bruxelles provient des vélos et des trottinettes si chères à ses coreligionnaires !

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 31 octobre 2022, 2:37

    Exactement.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs