Accueil Léna

Le calvaire des homosexuels palestiniens cachés en Israël

Le corps d’Ahmed Abou Murkhiyeh, un jeune homosexuel palestinien réfugié en Israël, a été retrouvé en Cisjordanie dans une rue d’Hébron. Décapité.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Depuis ce jour d’avril 2021 où il avait pris contact avec elle pour la première fois, Rita Petrenko n’avait jamais perdu sa trace, le suivant de refuge en refuge, l’accompagnant dans le dédale de l’administration afin de l’aider à obtenir un statut légal en Israël. «  Le matin du 5 octobre, il était à Tel-Aviv pour apporter ses affaires dans un nouveau foyer  », raconte-t-elle. Le soir même, à 70 kilomètres de là mais dans un autre univers, la police palestinienne découvrait son cadavre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Alisée Bouillon, dimanche 30 octobre 2022, 10:42

    Les deux premiers commentaires me sidèrent. Comme si il fallait un camp du Bien et un camp du Mal. Et comme si les atrocités des uns effaçaient celles des autres. La réflexion et la nuance ne sont pas illégales...

  • Posté par Alisée Bouillon, lundi 31 octobre 2022, 20:02

    Madame Dupont, je suis bien d'accord que l'un des deux états s'assure nettement mieux de la sécurité (sur son! territoire) de tous que l'autre. Je ne remets pas ça en cause. Mais relisez les commentaires précédents (le premier surtout, je me suis peut-être emballée sur le second): on se sert de cet article qui parle d'un drame concernant les Palestiniens pour...juger qu'il ne faut pas critiquer Israël. Ça n'a aucun sens. Notamment le début sur l'apartheid. L'état Palestinen pourrait être le pire du monde que ça ne dirait en rien si, oui ou non, il subit un régime d'appartheid de la part d'Israël (je ne dis pas que j'ai la réponse à cette question, je reprends juste le raisonnement du commentaire). C'est dans ce sens là que je parle de camps du bien ou du mal. Si on lit ces gens, on a l'impression qu'il suffit de voir qu'il y a pire d'un côté pour ne rien trouver à redire à ce qu'il se passe de l'autre.

  • Posté par Dupont Vincienne, dimanche 30 octobre 2022, 23:34

    Il se fait qu'en Israël la sécurité de TOUS les citoyens et résidents est garantie. On ne peut pas en dire autant des territoires palestiniens. Il ne s'agit pas de décréter qu'il y aurait un "camp du bien" et un "camp du mal" mais simplement de faire ce triste constat. Aucun citoyen arabe israélien n'a encore franchi la clôture de sécurité pour demander à vivre en Cisjordanie ou à Gaza. Et on comprend pourquoi.

  • Posté par Wolf Charles, samedi 29 octobre 2022, 16:29

    Tiens ! Pas de commentaire au sujet du pseudo apartheid israélien ?? Les islamo-gauchistes qui manifestent à Bruxelles aujourd’hui contre les « méchants israéliens » vont répondre quoi à cet article ? Que c’est « normal » de liquider les Pé-dés peut être ?? Non, je sais, c’est encore un complot propagandiste sioniste, rien de tout cela n’est vrai… l’homosexualité n’existe pas dans les territoires… encore un contrôle honteux de l’armée sur trois gentils palestiniens qui véhiculent des valeurs de tolérance… faudra penser à les libérer de prison, hein ?! Je vous laisse, je vais vomir..

  • Posté par Haegelsteen Philippe, jeudi 27 octobre 2022, 18:37

    Cela va peut être éclairer les idées préconçues des petits antisionistes primaires (on ne peut pas dire antisémites...) et leurs petits copains islamo gauchistes.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs