Accueil Économie Finances

Hausse des taux, recul de l’immobilier... les banques privées doivent faire face à une crise inédite

En matière de rendement, le secteur de la gestion de patrimoine connaît à l’heure actuelle l’une des pires crises de son histoire. L’ensemble des portefeuilles accusent des pertes alors que la situation du gestionnaire helvétique Credit Suisse inquiète.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Depuis le début de cette année, les Bourses chutent avec des pertes d’une vingtaine de pour cent pour les grands indices de référence. Ce qui affecte directement les portefeuilles gérés de façon dynamique, davantage exposés aux actions. Mais « les portefeuilles avec un profil prudent ne font pas beaucoup mieux », souligne Etienne de Callataÿ, économiste en chef d’Orcadia Asset Management après une longue carrière dans le secteur de la banque privée.

Baisse historique

La principale explication de ces déboires est l’évolution des marchés financiers. Selon Meb Faber, auteur et cofondateur de Cambria IM, un portefeuille équilibré composé de 60 % d’actions et 40 % d’obligations a accusé une perte de 20 % au cours des 9 premiers mois de l’année, la pire performance depuis 1937 aux États-Unis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs