Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tour de France: de Bilbao aux Vosges, cette édition 2023 est un toboggan géant

Seulement 22 kilomètres de contre-la-montre mais la bagatelle de 30 cols à gravir, dont le Puy de Dôme après 45 ans d’absence : la prochaine Grande Boucle donne le sourire aux grimpeurs. Evenepoel et van Aert n’ont pas encore annoncé leur choix.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le Tour est une machine à rêves et une fabrique de héros. Remco Evenepoel comptera-t-il parmi ces derniers, en juillet 2023 ? « On serait ravis de l’accueillir », sourit le patron de l’épreuve, Christian Prudhomme. Officiellement, le champion du monde « ne prendra sa décision avec l’équipe qu’en décembre-janvier » a rappelé Patrick Lefevere. Très peu de chrono mais dix premiers jours toniques, où tout peut exploser ! Une perspective qui peut également plaire à Wout van Aert bien sûr, maillot vert et « super-combatif » du dernier Tour.

1 Un départ musclé du Pays Basque

Superbe cité du nord-ouest de l’Espagne, Bilbao est seulement la deuxième ville espagnole à accueillir le Grand Départ du Tour, 41 ans après San Sebastián. Le triptyque d’ouverture en pays basque (dès le 1er juillet) promet d’être tonique !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lietard Rudy, jeudi 27 octobre 2022, 17:38

    Que l'on supprime les clm ce serait beaucoup mieux ainsi.

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs