Accueil Monde Union européenne

Brexit: faut-il attendre l’automne 2017 pour le moteur franco-allemand?

Le couple franco-allemand pourrait jouer son rôle traditionnel et donner l’impulsion qui relancerait le projet européen. Mais les échéances électorales en France puis en Allemagne devraient retarder toute initiative ambitieuse.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Le premier jour du reste de ma vie… L’Union européenne est sonnée, mais elle n’est certainement pas morte. Elle va s’en trouver ragaillardie, diront même ceux qui espéraient un Brexit en tablant sur un bénéfique électrochoc.

Dans l’immédiat, il faudra aux Vingt-Sept enclencher au plus vite la procédure de divorce avec le Royaume-Uni. Ce sera vraisemblablement une pomme de discorde de plus, car Londres entend prendre son temps, alors que ses partenaires, à l’unisson, souhaitent démarrer l’affaire au plus tôt. Au maximum, la procédure pourra prendre deux ans. Autant ne pas prolonger davantage encore l’incertitude.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs