Accueil Culture Livres

Portraits d’écrivain.e.s

Le billet d’humeur de Jean-Claude Vantroyen.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

L’apparence physique de l’écrivain va influencer, souvent à son propre insu, la manière dont le lecteur appréhende l’œuvre. » C’est le constat de Daniel Laroche, exprimé dans l’article « Pourquoi des portraits d’écrivains ? », paru dans le dernier numéro (le 213) de la revue des lettres belges Le Carnet et les Instants. Regardez les photos d’auteurs et autrices des Livres du Soir de cette semaine. Marie Desplechin souriante, Tatiana de Rosnay rayonnante, Deon Mayer sympathique. Leurs visages donnent envie de rentrer dans leurs livres. Mais les frères de Goncourt, renfrognés, hiératiques, ça nous ferait plutôt fuir, non ? C’est que, dit Daniel Laroche, « la fonction métonymique du portrait fait de celui-ci une sorte de condensé fulgurant de l’œuvre, facilitant à la fois son identification et sa mémorisation par le public ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs