Accueil Énergie

Nucléaire en Belgique: on négocie la prolongation de deux réacteurs, certains parlent de trois autres

Dans un kern prolongé, les partenaires ont renouvelé le mandat de négociation du gouvernement avec Engie. Un bras de fer. Objet : maintenir deux réacteurs, Doel 4 et Tihange 3. En réunion, plusieurs vice-Premiers ont soulevé l’hypothèse d’en réactiver trois autres. Le scénario de réquisition en cas d’échec des discussions a lui aussi été évoqué.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Il était question de subtiliser les portables à l’entrée du kern, jeudi soir, pour empêcher les fuites une fois la réunion en cours… Finalement, les communicateurs au Seize se sont ravisés, car les partenaires de la Vivaldi ont abordé le dossier sensible à 23 h 30 : « Les journaux ont bouclé à cette heure-là, on travaille plus en sécurité », confie-t-on. Les vice-Premiers ont échangé sur le sujet jusqu’à 2 h 30 dans la nuit. Trois heures durant, donc. Il y a un souci ? « C’est un dossier complexe, il est normal d’y travailler longuement et sérieusement », ponctue un interlocuteur dans la majorité. Un autre : « Les discussions avec Engie sont compliquées, c’est un véritable bras de fer, l’opérateur a certaines exigences que nous ne pouvons accepter, c’est la loi du genre en négociation. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 28 octobre 2022, 20:53

    Toujours les mêmes qui n'ont pas compris que le propriétaire des centrales, Engie, est le résultats de la fusion de GDF (Gaz de France) et Suez. Ce groupe, dans la communication à ses actionnaires a indiqué qu'il se désengage à terme de sa production nucléaire principalement belge pour se concentrer sur son coeur d'activité. Pour le faire changer d'avis, il faudra payer. Notamment prendre totalement au compte de l'état la gestion future des déchets. Très cher. Les prochains payeurs sont tout trouvés. Ceux qui affirment violemment leur addiction à l'atome. En particuliers, l'habitué aux appels aux meurtres.

  • Posté par Otte Gérard, samedi 29 octobre 2022, 23:56

    A Daniel Fonder : ?

  • Posté par Maesen Jean-Luc, samedi 29 octobre 2022, 11:48

    Il n'est nullement question ici d'une quelconque <addiction> à l'atome ou à quoi que ce soit d'autre, M. Raspe. Mais plutôt (d'essayer) d'envisager de manière raisonnée et posée la meilleure manière de "faire cohabiter" des technologies et des moyens de production de l'énergie nécessaire (quantité à redéfinir peut-être? c'est un autre débat) divers et variés, chacun avec leurs avantages et leurs inconvénients, et potentiellement complémentaires les uns aux autres. Et des avancées technologiques, révolutionnaires ou pas, peuvent à tout moment, modifier fondamentalement le bienfondé du choix (surtout s'il est "unique") de l'une ou de l'autre technologie. Des "ukases définitifs" comme ceux émis (et élevés en principe fondateur) par certains "écologistes" ne devraient jamais être de mise. Enfin, en clin d'oeil final, je rappellerai que les énergies "renouvelables" et "propres" actuelles (éolienne et solaire) trouvent leur source initiale au niveau de notre astre solaire ; soit une source purement (thermo)nucléaire, et dont la longévité (même si elle est très importante) est tout sauf infinie...

  • Posté par Fonder Daniel, samedi 29 octobre 2022, 10:14

    Manque de culture Gerard Otte ...

  • Posté par Otte Gérard, vendredi 28 octobre 2022, 23:06

    Si le ridicule tuait, l'appel au meurtre serait superfétatoire.

Plus de commentaires

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs