Accueil Sports Football Football à l'étranger Espagne

Liga: le but tout en finesse de Robert Lewandowski qui sauve le FC Barcelone dans le temps additionnel (vidéo)

Le Barça était encore engourdi à Valence, mais a finalement réussi à emporter les trois points grâce à un but providentiel Robert Lewandowski, à la conclusion d’un joli centre de Raphinha.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

Grâce à son sauveur Robert Lewandowski, buteur dans le temps additionnel (90e+3), le FC Barcelone a arraché une victoire inespérée 1-0 à Valence samedi lors de la 12e journée de Liga, tandis que l’Atlético Madrid a été surpris 3-2 sur le fil à Cadix.

Trois jours après la claque 3-0 reçue face au Bayern Munich et l’élimination de la C1 subie au Camp Nou, le Barça était encore engourdi à Valence, mais a finalement réussi à emporter les trois points grâce à un but providentiel de son goleador polonais, à la conclusion d’un joli centre de Raphinha.

Les scènes de joie aperçues côté blaugrana au coup de sifflet final en disent long sur le rescapé qu’est le Barça, auteur d’un match brouillon et pauvre en occasions… et contrastent avec les coups durs encaissés pendant le match.

Après la sortie d’Edinson Cavani dès la 18e minute (visiblement touché à la cheville droite) côté valencien, les Catalans ont perdu Eric Garcia juste avant la pause, qui a cédé sa place à Marcos Alonso (42e)… et au retour des vestiaires, c’est le défenseur international Jules Koundé qui a demandé le changement (73e), après être resté plusieurs minutes assis sur la pelouse de Mestalla en se tenant l’arrière de la cuisse gauche.

Une sortie qui a déclenché toutes les alarmes en Catalogne et au sein de l’équipe de France, déjà décimée par les blessures (Lucas Hernandez, Raphaël Varane, Paul Pogba…) à trois semaines du Mondial au Qatar (20 novembre – 18 décembre).

Ce n’est pas la première fois que Koundé subit une blessure musculaire à la cuisse gauche cette saison : le 22 septembre, il avait dû céder sa place en première période contre l’Autriche avec les Bleus (2-0).

Après la rencontre, Xavi, son entraîneur au Barça, sans précision, a voulu minimiser la gravité de la blessure du Français : « On dirait que ce n’est pas une blessure, que c’est une grosse douleur. On espère que ce n’est pas une blessure », a-t-il souhaité.

Malgré ces gros bémols, le Barça a réussi à arracher la victoire et passe provisoirement leader au goal-average devant le Real Madrid (31 points), qui reçoit Gérone dimanche (16h15).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Espagne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb