Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Mentalement, Anderlecht a encore du boulot

En battant Eupen (4-2), Anderlecht a mis fin à une série de trois défaites de rang en championnat, signant un premier succès depuis le 9 octobre. Mais, à l’exception des 30 premières minutes, rien n’a été simple pour les Mauves.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Un grain de sable peut enrayer une machine bien huilée. Alors quand celle-ci peine à fonctionner depuis des semaines, le grain de sable peut être dévastateur. Le scénario du pire a été évité de justesse par Anderlecht lors d’une après-midi qui aurait dû être bien plus tranquille pour les Mauves. Mais en ces temps de tempête et quelques jours après le renvoi de Felice Mazzù après cinq mois à la tête de l’équipe première, rien ne peut devenir simple en un coup de baguette magique. On a pu le constater face à Eupen dimanche et ce sera encore le cas à quelques reprises dans les semaines et les mois à venir. Quand la confiance peut vriller à tout instant, le danger reste constant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs