Accueil Monde Amériques

Election au Brésil: comment le bolsonarisme s’est enraciné et pourquoi il est là pour rester

La très courte victoire de Lula ne doit pas faire oublier que son adversaire, le président sortant Jair Bolsonaro, a fait naître un mouvement qui s’est profondément ancré dans la société brésilienne. Les explications de Frédéric Louault (ULB).

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 8 min

Une très courte avance. Avec 50,9 % des suffrages contre 49,1 % pour son adversaire, la victoire de Lula ouvre un chapitre particulièrement épineux pour le Brésil, qui s’est révélé plus polarisé que jamais au lendemain de l’élection présidentielle. Alors que Jair Bolsonaro se murait dans le silence (brisé finalement ce mardi), Lula a multiplié les déclarations visant à l’apaisement et la réconciliation. Pour Frédéric Louault professeur de science politique à l’ULB, directeur du Cevipol et auteur de l’ouvrage Le Brésil, l’interminable émergence, les défis s’annoncent solides pour le futur président qui devra composer avec un bolsonarisme bien ancré dans la société brésilienne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, lundi 31 octobre 2022, 22:28

    "cette division géographique est là depuis une vingtaine d’années." En réalité depuis l'époque coloniale et son découpage en capitaineries héréditaires qui a perduré de coronels à fils de coronels dans le nord-est, engendrant les latifundos puissants enrichis par l'esclavage aboli tardivement en 1888. Tandis que le sud-est et particulièrement l'extrème sud ont accueilli des millions d'émigrants d'origine européenne et japonaise qui, de génération en génération ont morcelé les terres et créé la richesse, laissant le nord et le nord-est aux mains des riches autocrates muselant le pouvoir politique de la région. Ce clivage est récurrent depuis lors.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 31 octobre 2022, 17:41

    Si Lula veut gouverner pour tout le monde, il devra renier son "progressisme" et ses idées de gauche extrême.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 31 octobre 2022, 21:22

    Non, Bolsonaro ne vaut pas mieux, car tout aussi malhonnête que Lula.

  • Posté par Raspe Eric, lundi 31 octobre 2022, 19:48

    On est déçu chalet. Dommage!

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 31 octobre 2022, 14:30

    Les Croisés se préparent à descendre sur Brasilia, les campagnes et la forêt ? Les chars vont recevoir l'onction ? L'Inquisition va remettre Lula en taule et Bolsonaro à la place du calife ?

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs