Accueil Société

Un astéroïde «potentiellement dangereux» découvert dans les environs de la Terre

Il s’agit du « plus gros objet potentiellement dangereux pour la Terre découvert ces huit dernières années ».

Temps de lecture: 2 min

Des astronomes ont annoncé lundi avoir détecté un astéroïde grand d’environ 1,5 kilomètre dans les environs de la Terre, qui pourrait avec beaucoup de malchance la percuter dans un lointain avenir.

La plupart des astéroïdes de cette taille ont déjà été découverts, selon les scientifiques, mais celui-ci se cachait jusqu’ici dans l’éclat du Soleil, et était donc particulièrement difficile à détecter.

Cet astéroïde, nommé 2022 AP7, « croise la trajectoire de la Terre, ce qui en fait un astéroïde potentiellement dangereux », a expliqué à l’AFP Scott Sheppard, astronome à la Carnegie Institution for science. Toutefois, il ne menace actuellement pas de nous percuter, car il reste « très éloigné » de la Terre lorsqu’il croise son orbite, a-t-il immédiatement rassuré.

La menace vient du fait que comme tout astéroïde, sa trajectoire sera lentement modifiée en raison des forces gravitationnelles exercées sur lui, notamment par les planètes. Les prévisions sont donc difficiles sur le très long terme.

Il s’agit du « plus gros objet potentiellement dangereux pour la Terre découvert ces huit dernières années », selon un communiqué du NOIRLab américain, qui opère plusieurs observatoires. Ce géocroiseur (astéroïde proche de la Terre) met cinq années à faire le tour du Soleil, et se trouve aujourd’hui à plusieurs millions de kilomètres de la Terre au plus proche.

À lire aussi Un impact majeur entre un astéroïde et la Terre peut-il arriver? Très peu probable… mais on ne sait jamais

Le risque est donc très hypothétique, mais en cas de collision, un astéroïde de cette taille aurait « un impact dévastateur sur la vie telle qu’on la connaît », a expliqué Scott Sheppard. Les poussières projetées dans l’atmosphère bloqueraient la lumière du Soleil, refroidissant la planète et provoquant une extinction de masse.

La découverte a été faite grâce au télescope Victor M. Blanco, au Chili, et son instrument DECam, initialement développé pour étudier la matière noire. Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique The Astronomical Journal.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jeanine Delhait, mardi 1 novembre 2022, 11:54

    est-ce la raison des tests de tires pour dévier les astéroïdes? ou pour la course à aller vivre sur Mars de plusieurs milliardaires ?

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 1 novembre 2022, 16:12

    Propos incompréhensible…

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko