Accueil Citoyenneté

La guerre en Ukraine «a alimenté l’antisémitisme», dénonce l’Agence européenne des droits fondamentaux

Aggravé par la crise sanitaire, l’antisémitisme en ligne a été également amplifié par la guerre en Ukraine, selon le directeur de l’Agence européenne des droits fondamentaux.

Temps de lecture: 2 min

La désinformation et la haine des Juifs ont « fleuri » sur Internet depuis le début de l’invasion russe, aggravant un processus déjà enclenché par la pandémie de Covid-19, selon une agence européenne dans la déclaration préliminaire à un rapport publié jeudi.

« L’épidémie de coronavirus et l’agression de la Russie contre l’Ukraine ont encore alimenté l’antisémitisme, qui demeure un grave problème », estime Michael O’Flaherty, le directeur de l’Agence européenne des droits fondamentaux (FRA). « Les risques de faux récits alimentent l’antisémitisme », alors que la Russie a justifié sa guerre en « utilisant de manière abusive des termes tels que celui de nazi » pour qualifier le gouvernement en Ukraine, estime la FRA.

« Les communautés juives à travers l’Europe » ont été « profondément affectées » par la haine en ligne dans le contexte de l’invasion russe et de l’épidémie, poursuit-elle.

Le rapport de la FRA concerne le développement de l’antisémitisme entre 2011 et 2021. Par ailleurs, l’organisme basé à Vienne, en Autriche, juge que « l’enregistrement des incidents antisémites reste médiocre dans toute l’Europe », la collecte variant dans chaque pays.

Certains, comme la Hongrie et le Portugal, ne rassemblent aucune statistique officielle, ce qui rend impossible toute comparaison à l’échelle des vingt-sept membres de l’UE. Dans certains pays, comme l’Autriche ou la Finlande, la plupart des incidents enregistrés ont eu lieu sur Internet.

L’agence a présenté en 2021 sa première stratégie de lutte contre l’antisémitisme et selon la FRA, la Commission européenne « publiera des rapports de mise en œuvre en 2024 et en 2029 ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par José Dehove, jeudi 3 novembre 2022, 23:24

    @ Maesen Jen-Luc. Le mot paix semble en effet n'avoir une traduction ni en ukrainien ni en russe en ces temps. Et cependant il faudra, pour les ukrainiens, y revenir un jour et accepter les termes des accords de Minsk I et II , avec l'espoir que l'ours russe magnanime s'en contentera ... Peut-être est-ce sur cette magnanimité la désillusion risque d'être la plus grande voire, aussi, sur l'incapacité, pour les dirigeants politiques, de faire abstraction de leur orgueil préférant le dévouement héroïque, souvent mortel, de leur peuple .

  • Posté par Maesen Jean-Luc, vendredi 4 novembre 2022, 7:14

    "avec l'espoir que l'ours russe magnanime s'en contentera"... <Pure wishful thinking>, Mr Dehove. Ou encore, <douce rêverie parfaitement irréaliste>, M. Dehove.

  • Posté par José Dehove, jeudi 3 novembre 2022, 17:30

    Bataillon - régiment Azov.... Au début de son mandat, le Président Zelunsky a tenté de prendre des mesures pour relancer le processus de paix de Minsk. Mais selon une source de Wikipedia, ce seraient des ultranationalistes extrémistes de ce bataillon (devenu régiment) qui s'y seraient opposés et auraient donc contré leur Président. Cela fait partie des mystères qui entourent le renvedrsement de l'action politique de Zelinsky. pourtant élu en tant que candidat favorable, en ses déclarations de campagne, à relancer les accords de Minsk et parvenir à un accord de paix avec la Russie. . ..

  • Posté par Maesen Jean-Luc, jeudi 3 novembre 2022, 18:34

    Vous n'avez pas l'impression de "tourner en boucle", M. <Dehove> ? Et vos fameux <accords de Minsk I et II>, vous n'avez pas la nette impression qu'ils ne sont "plus tellement" d'actualité depuis le 24 février 2022 ? Que ce soit d'un côté comme de l'autre d'ailleurs... Ps: vous remarquerez que vous venez de passer du <côté obscur> de "la force"...

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 3 novembre 2022, 9:40

    Dans certaines écoles bruxelloises la population ne pige rien à cette guerre mais est contre l’Ukraine simplement parce que Zelenski est juif.

Plus de commentaires

Aussi en Citoyenneté

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko