Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: Donald Trump traîne la procureure générale de New York devant les tribunaux

L’ancien président américain Donald Trump a intenté un procès à la procureure générale de l’État de New York, Letitia James, en Floride.

Temps de lecture: 2 min

Par l’intermédiaire de sa plateforme de médias sociaux Truth Social, qui ressemble à Twitter, Donald Trump a indiqué avoir déposé une plainte contre la procureure générale de New York Letitia James, auprès du tribunal du comté de Palm Beach, dans l’État de Floride, où il vit. Trump accuse James d’une « guerre d’intimidation et de harcèlement ».

James a poursuivi Trump et trois de ses enfants, dont Donald Trump Jr. et Ivanka Trump, en septembre. Elle soutient qu’ils ont frauduleusement surévalué la valeur des actifs de la société immobilière de Trump pour obtenir des allégements fiscaux et des prêts avantageux. La procureure générale de New York estime que plus de trois ans d’enquêtes ont révélé des preuves que la Trump Organization a faussé la valeur des actifs pour en tirer profit.

À lire aussi «Midterms» aux Etats-Unis: les Républicains à l’ancienne «dévorés» par les radicaux

Une « chasse aux sorcières »

James exige que Trump rembourse 250 millions de dollars. De plus, elle veut l’empêcher de faire d’autres affaires à New York. Le mois dernier, elle a demandé à un juge de nommer un observateur indépendant pour superviser la société avant que l’affaire civile ne soit jugée. La famille Trump semble maintenant passer à la contre-attaque.

M. Trump nie tout acte répréhensible et a précédemment décrit l’enquête de Mme James comme une « chasse aux sorcières à des fins politiques ». James est une démocrate. La Trump Organization qualifie les allégations de Mme James comme étant « sans fondement ».

M. Trump affirme que Mme James a violé sa vie privée en lui demandant des détails sur le trust par lequel il gère sa société. Il demande une injonction pour empêcher James d’obtenir les détails de la fiducie. « Ce qui a commencé comme une tentative caricaturale et à peine voilée de diffamer publiquement le président Trump pour un gain politique personnel s’est transformé en une conspiration visant à prendre le contrôle d’une société mondiale dont le président Trump est le fondateur », écrivent les avocats de Donald Trump dans la plainte.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une